La Boule de cristal du CRIM 2009

Du 29 mars au 1er avril 2009 au Palais des Congrès de Montréal se tient la conférence « La Boule de cristal du CRIM » organisé par le Centre de Recherche Informatique de Montréal.

Pour des coûts de 695$ pour les membres et 795$ pour les non membres vous aurez la possibilité d’assister aux conférences des personnes suivantes:

Mme Karen Radford
Présidente, TELUS Québec

M. Mark Anderson
Président et chef de la direction,
Strategic News Service

Mme Natalie Larivière
Présidente, Médias Transcontinental

M. Paul Hofmann, Ph.D.
Vice-président Recherche, Sap Labs

Mme Lynne M. Long, CISA
Vice-présidente, Conseils stratégiques et marchés internationaux, Accelia

M. Raymond Leduc
Directeur, IBM Bromont

M. Carl Bond, ing., CISSP
Président et chef de la direction, Elytra, et
directeur Télécom et Sécurité, DESSAU

M. Alain Fecteau
Président-directeur général, Technopôle Défense et Sécurité

M. Guy Langevin, ing., M.Sc.
Directeur général, Above Sécurité

M. Andy Canham
Président, SUN Microsystems Canada

M. Atsuhisa Takahashi
Président, Corporate Environmental Affairs Unit, Fujitsu

Mme Veena Rawat, Ph.D.
Présidente, Centre de recherches sur les communications Canada

M. Peter Strom
Président et chef de la direction, March Networks

M. Philippe P. Huneault
Président et chef de la direction, Medical Intelligence Technologies Inc.

Mme Elisabeth DeMarco
Associée, MacLeod Dixon LLP

De mon côté je vais passer mon tour.  Parmi ces conférenciers il y a certainement d’excellents orateurs, je n’ai aucun doute là-dessus.

Même si j’étais invité gratuitement je n’irais pas là.  Ce n’est pas parce que ces gens là sont haut placés dans leurs compagnies qu’ils savent nécessairement et automatiquement ce qui s’en vient en terme de technologies informatiques.  N’oubliez pas le nom de la conférence, « La Boule de cristal », ce qui signifie en quelque sorte vous faire dire l’avenir en terme de technologies informatiques.

Combien de ces conférenciers avaient vu venir la popularité du WWW, du Web 2.0.  de Facebook, de Google Chrome, des moteurs de recherches, du  Wi-Fi, du Bluetooth, du AJAX, des clés mémoires USB, des connecteurs HDMI, le iPhone, le .NET, le Open Source, la folie Linux,de Amazon.com, de eBay.com,  les moniteurs LCD 24 pouces à moins de 300$, du Blackberry, des SMS, de l’adaptation rapide de la photo numérique, de l’hammeçonnage, du hacking de Mafiaboy, du format de fichier MP3,  des disques durs d’un terabyte, de la téléphonie IP, du format XML, de Flash, de Silverlight, de Youtube, du marketing web, des jeux réseaux,  des imprimantes laser couleurs à votre domicile, de l’émergence de la Chine, de l’achat de noms de domaine, des processurs à multiples coeurs, de la programmation Offshore en Inde, le flop de Windows Vista, l’adaptation rapide des GPS et les ordinateurs sans disques durs de la virtualisation, de Baidu.com, des transactions boursières électroniques, de l’éclatement de la bulle Internet sur les marchés financiers et du cloud computing?

À 695$ ou 795$ que vous soyez membre ou pas c’est une dépense individuelle colossale et qu’elle vous sera la plus value au bout du compte.  Pensez-y?  À ce montant vous en avez de bons livres technologiques chez votre libraire préféré.

Attention ici je ne vous dis pas de ne pas aller à l’événement  je vous dis de penser à la plus value que vous apporteront ces conférenciers.

Une réflexion sur “La Boule de cristal du CRIM 2009

  1. Étant étudiant en informatique, je participerai à la compétition de sécurité informatique qui aura lieu durant la conférence. Je trouve cela intéressant qu’ils organisent ce genre de compétition puisque c’est plutôt rare au Québec.

    Ceci dit, je crois que la conférence est orientée vers les « décideurs », c’est à dire les gestionnaires qui doivent faire des choix en matière de TI. On a qu’a regarder le line-up pour voir à qui les présentations s’adresseront. Pour ce qui est des frais, c’est évidemment défrayés par les entreprises, personne ne défraierait personnellement ce genre de montant. Mais dans un domaine aussi compétitif et qui évolue aussi vite que les TI, investir pour garder une longueur d’avance sur les compétiteurs est essentiel pour la survie de l’entreprise et peut s’avérer très rentable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s