Tout sur le nouveau iPod Touch

Il est beau, il a un plus style qu’avant.

Tout sur le nouveau iPod Touch de Apple ici.

Avec assurance je peux vous dire qu’ils en vendront des millions.

Publicités

Safari 5 sera annoncé lundi au WWDC 2010 par Steve Jobs

Le WWDC (Worldwide Developer Conference) c’est le rendez-vous des développeurs.  Lundi, Steve Jobs y annoncera la version 5 de Sarari, le fûreteur de Apple.  Cette version devrait inclure pas mal de nouveautés incluant plusieurs fonctionalités du HTML 5.

L’univers entier sait que les parts de marché de Safari dans le monde des fûreteurs a beaucoup augmenté à cause des iPhone, iPod Touch et tout récemment iPad.

Mais Safari demeure quand même très marginal, occupant la 5e position derrière respectivement Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome et Opera.

Le mauvais pari de Steve Jobs

Steve Jobs, président d’Apple est catégorie, selon lui les utilisateurs paieront pour accéder à du contenu en ligne sur des sites de leurs quotidiens ou magazines favoris.

Sincèrement j’en doute.

Imaginez si demain matin CNN, Cyberpresse, USA Today ou Canoe devenaient des sites payants.

La gratuité n’est-elle pas la base du succès de l’Internet et de ses nombreux portails de nouvelles?

Steve Jobs fait ici un très mauvais pari. Un aussi mauvais pari que lorsque Bill Gates ne croyait pas à la lancée de l’Internet à l’époque où Netscape dominait le monde des fûreteurs.  On dirait que depuis ce jour Microsoft est en mode rattrapage.

Imaginez si Steve Jobs devait lui aussi tomber en mode rattrapage.  Malgré ses nombreux succès, Jobs n’a pas toujours eu le flair.  Disons-le tout de suite, côté informatique, Jobs est assez nul en terme de prédictions.

Côté technologique il a la cote avec les iPod et le iPhone mais auparavant… Il ne faudrait jamais oublier que sa société a été sauvés des eaux houleuses justement par Microsoft car l’entreprise avait fait de très mauvais paris.

Alors de grâce monsieur Jobs pariez côté technologique mais ne risquez pas trop du côté informatique.  Apple n’est plus une société informatique mais maintenant une société technologique.  La gamme d’ordinateurs de bureaux et portables Mac demeurent encore aujourd’hui une gamme de produit très marginaux tout comme l’utilisation de son fûreteur Safari.

Donc Steve Jobs est bien mal placé pour parler du comportement des consommateurs face à Internet.

Amazon Kindle 2, un flop annoncé ?

amazon-kindle-2

Bien beau gadget le Kindle 2 par Amazon disponible en pré-commande sur leur site Amazon.com et annoncer en grande pompe sur leur page d’accuei.

En gros qu’est-ce que ça fait?  Ça permet de lire des ebook.

Ça ne pèse que 10.5 onces et qu’un tier de pouce d’épaisseur et avec un accès Internet 3G.
Dimensions de l’appareil:  8″ x 5.3″ x 0.36″.

Le contre.  Le prix.  $359.99 (dollars américains) soit l’équivalent d’environ 423$ (canadiens) au moment d’écrire et vous n’avez encore rien à lire sinon le manuel d’instruction du Kindle 2.

Amazon est tout fier de nous dire que le Kindle 2 peut contenir 1 500 livres soit environ 1.4 gigabytes de données.

Je ne le sais pas pour vous mais moi quand je lis un livre j’aime ça l’avoir en papier.

Pourquoi?  Parce que dans certains cas, tels que des livres d’apprentissage je peux écrire dedans.  Le Kindle 2 ne me permet pas cela.

Amazon assure que via son Kindle Store qu’il y aura un choix de 230 000 livres à des prix très intéressants.

Ça peut intéresser des gens mais à ce prix là je doute que Amazon en vendent autant que de iPod Touch.

Pour plus d’information (en anglais): Allez sur Amazon.com.

Est-ce que l’Amazon Kindle 2 est un flop annoncé?  Je ne crois pas.  Je crois parcontre que cette technologie a grande place à amélioration.

Car à 359 dollars américains, pourquoi quelqu’un se tournerait vers un Kindle 2 au lieu d’un Inspiron Mini 9 de Dell.  Pour 80 dollars américains moins cher les gens auront un ordinateur portable totalement fonctionnel au lieu d’un simple lecteur de eBook.

Unies Adobe, Apple, Google, Computer Associates et Oracle pourrait terroriser Microsoft. Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

Oui, unies sous une même corporation, Adobe, Apple, Computer Associates, Google et Oracle pourrait terroriser Microsoft.  Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

En effet, imaginez une seule corporation du nom fictif UTech Force, détenant les produits suivants: Flash, le logiciel Dreamweaver, le logiciel d’édition graphique Photoshop, le téléphone cellulaire iPhone, le magasin en ligne iTunes, le logiciel antivirus de Computer Associates, le lecteur MP3 iPod, le SGBD Oracle, le SGBD gratuit MySQL, Open Office, le moteur de recherche Google, les navigateurs Safari et Google Chrome, les ordinateurs Mac, les produits Mainframe de Computer Associates,  le  système d’exploitation mobile Android, le système d’exploitation pour ordinateur Mac OS,

La compagnie Microsoft serait terrorisée face à un tel compétiteur.

Sauf que chers lecteurs vous pouvez oubliez ça tout de suite.  Un tel compétiteur ne verra pas le jour parce que les égos des Larry Elison (Oracle), Steve Jobs (Apple), Charles Wang (Computer Associates), Larry Page (Google), Sergei Brin (Google), Charles Geschke (Adobe) et John Warnock (Adobe),   sont trop gros.  Un tel compétiteur ne pourrait voir le jour avec autant de gros égos sous le même toi.

Microsoft peut donc croîte en paix et prospérer pendant que Bill Gates dort sur ses deux oreilles. Tous ses compétiteurs divisés peuvent lui prendre des parts de marchés mais jamais la faire vasciller.

RDS.ca change de look et voit rouge.

L’un des portails Internet de sports le plus lu au Québec change de look en ce premier lundi du mois d’août.

Le site a élargi est plus aéré mais malheureusement il arbore un rouge trop agressant à mon goût.

Également, la photo de la nouvelle principale d’une dimension de 450×300 pixels est beaucoup trop grande.

RDS.ca.  Une nouvelle mouture qui déçoit.

RDS.ca. Une nouvelle mouture qui déçoit.

Le site Internet RDS.ca, ce matin, a davantage l’air d’une refonte inachevée que d’un nouveau site convivial.    Un « work in progress » mis en ligne trop rapidement, voilà de quoi le site à l’air. 

Dommage!  Pourtant sa station soeur anglophone, TSN, réussit beaucoup mieux avec son site Internet TSN.CA, l’un des portails Internet de sports les plus visités au Canada.

Pour ma part il n’y a aucun doute que la direction de RDS.ca devra refaire ses devoirs et travailler sur un site Internet qui sera de meilleur qualité et où le contenu intéressant prendra le dessus sur « Le Grand Club ».

 En terminant, à quand une application iPod Touch / iPhone pour RDS ?