Arrivée du Windows Phone 7. Une guerre sans merci à venir entre Research in Motion, Microsoft, Apple et Google

Mes amis j’ai vu mercredi soir la facilité de développer une application pour le Windows Phone 7 de Microsoft.

Un ami a développé équippé de son portable sur une table d’un bar une application Windows Phone 7 en moins d’une demie-heure.

Tous les outils sont gratuits m’a-t-il répété à plusieurs reprises.

Si c’est gratuit et que cela ne requiert pas l’achat d’un coûteux Mac ou d’aller dans une mère perdue de logiciel Open Source… des centaines de milliers d’applications seront ainsi développés pour la plateforme Windows Phone 7.

Selon mon ami, des outils existeraient même sur Internet pour convertir l’Objective-C en C# pour la plateforme Windows Phone 7.

Nul besoin de vous dire que la plupart des applications qu’on retrouve sur le iPhone pourront être donc converties sur la plateforme Windows Phone 7.

Ainsi je prédis qu’avec l’arrivée du Windows Phone 7, une guerre sans merci dans le domaine des cellulaires intelligents s’annonce entre Research in Motion (Blackberry), Apple (iPhone), Microsoft (Windows Phone 7) et Google (Android).

Qui en bénéficiera?  Le consommateur sans aucun doute.

Comme Microsoft est roi et maître sur la plateforme PC, laissez-moi vous dire que ce n’est qu’un pas à franchir pour qu’ils dominent le domaine des téléphones intelligents.

J’ai vu la facilité d’intégration de Windows Phone 7, ne reste plus qu’à Microsoft d’user de leur marketing et se doter d’appareil au design ‘sexy’ et pratique et gagner des parts de marché à vitesse grand V.

Si vous êtes en magasinage d’un téléphone cellulaire intelligent je vous suggère d’attendre la sortie du Windows Phone 7 et de voir la réaction de la compétition en terme de prix et d’offre.

Pour ma part actuellement le Blackberry Torch et le iPhone demeure deux téléphones très intéressants.  Mais j’attends de voir quels seront les appareils qui tourneront sur Windows Phone 7.

Téléphones cellulaires intelligents: c’est le chaos !

Vous désirez vous acheter un téléphone cellulaire dit intelligent ?

Ça n’a plus aucun bon sens, c’est le chaos.

Pas facile l’emploi de conseiller chez un dépositaire d’un grand réseau national de cellulaire.  S’y retrouver c’est quasi impossible pour le vendeur, imaginez pour le client.

Les fabricants sortent un nouveau modèle par semaine.

Motorola, Apple, Samsung, LG, Research in Motion, Nokia, Ericsson, HTC… nommez-les.

Ensuite vous désirez quoi comme OS?  Android, iOS, Symbian, celui qui tourne sur Blackberry, attendre le Windows Mobile 7 ?

Ça n’a plus aucun bon sens, c’est le chaos dans la téléphonie cellulaire.

Si le monde des ordinateurs seraient aussi chaotique que celui des téléphones cellulaires intelligents, je me demande si l’ordinateur serait aussi répandu.

Le fait d’avoir 5 grands système d’exploitation dans les téléphones intelligents confinent les utilisateurs à une librairie d’applications.  Zéro portabilité d’un OS à l’autre.

C’est très dommage.

Au bout du compte, les compagnies s’enrichissent mais le consommateur nage en plein chaos et souvent pendant toute la durée de son contrat de 3 ans.

Ce n’est pas simple de magasiner un cellulaire intelligent.  Je vous mets au défi.  Vous passerez des heures à lire tout plein de trucs afin de faire le bon choix.

J’ose espérer que la venue du Windows Phone ramènera l’ère des cellulaires intelligents vers un OS majeur.

Un peu comme l’ère pré-PC où règnaient les Commodore, TRS, les Texas Instrument et j’en passe.  Quand le DOS est débarqué sur les ordinateurs, « l’uniformité » a informatisé la planète.

Est-ce que Windows Mobile 7.0 réussira à sortir le consommateur du chaos ?

Je l’espère.

Office 2010 Pro. Microsoft a-t-elle mis un turbo dans sa suite d’applications ?

Ce matin j’ai installé Office 2010 Professionnel sur mon portable ayant comme système d’exploitation Windows 7 Home Edition.

Au moment d’écrire ces lignes je suis encore tout impressionné de la vitesse de chargement de Word, Excel et autres logiciels composant cette suite.

Est-ce que Microsoft a mis un turbo dans sa suite d’applications ?

Je l’ignore mais je suis tellement impressionné.

Pour tous les logiciels de la suite Office, c’est l’abandon du gros bouton Office dans le coin supérieur gauche et un retour au menu ‘File’ etc…

Selon Microsoft les utilisateurs de Office 2007 n’aimaient pas le gros bouton Office.  Je vais dans le même sens.

Je suis content.

Bravo Microsoft et ceux qui sont encore hésitants à acquérir Office 2010, allez-y avec assurance vous ne serez pas déçu.

PS: Amazon.ca offre d’excellents prix que les logiciels de cette suite.

L’automne 2010 sera tablette !

Il semble qu’après l’Ipad, la concurrence a décidé d’emboîter le pas ce qui fait qu’on annonce un automne 2010 très tablette.

Google a annoncé la production d’une tablette de 7 pouces.

Microsoft aurait signé une entente avec Samsung, Dell, Hewlett-Packard, Toshiba, Acer, Sony et d’autres fabricants pour lancer également une tablette roulant sous Windows Mobile.  Sortie prévue, milieu de l’automne 2010.

Avec assurance je peux vous annoncer que l’automne 2010 sera très tablette.

Quand Google copie Microsoft. Yark !

Ce qu’on aime de Google c’est qu’ils sont différents.

Jusqu’à ce matin, la page principale de leur moteur de recherche était  dégarnie de tout sauf un logo qu’ils agrémentaient à l’occasion et un petit espace pour entrer l’expression recherchée.

Voilà maintenant que Google.ca, à la Bing de Microsoft, met une image d’arrière-plan sur la page principale de son moteur de recherche.

On aimait Google mais là je suis désolé, c’est de mauvais goût.

Je déteste aller sur Bing à cause de cette image comme si les mûrs de mon appartement étaient peints d’une couleur que je ne désire pas.

Google va vous répondre que vous n’avez qu’à vous ouvrir un compte et modifier l’image.

N’est-ce pas là une tactique à la Microsoft de forcer les gens à s’abonner à un compte.

Ce matin je n’ai qu’une phrase à dire « Shame on Google ».

Si cette image n’est pas retiré, Google ne sera plus mon moteur de recherche par défaut dans mon fûreteur favori.

Je leur donne 72 heures.

Safari 5 sera annoncé lundi au WWDC 2010 par Steve Jobs

Le WWDC (Worldwide Developer Conference) c’est le rendez-vous des développeurs.  Lundi, Steve Jobs y annoncera la version 5 de Sarari, le fûreteur de Apple.  Cette version devrait inclure pas mal de nouveautés incluant plusieurs fonctionalités du HTML 5.

L’univers entier sait que les parts de marché de Safari dans le monde des fûreteurs a beaucoup augmenté à cause des iPhone, iPod Touch et tout récemment iPad.

Mais Safari demeure quand même très marginal, occupant la 5e position derrière respectivement Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome et Opera.

Pourquoi Apple n’acquiert-elle pas Yahoo ?

C’est connu la compagnie Apple a de l’argent plein les coffres.  Plus précisemment, 23 milliards.

Pourquoi n’acquiert-elle pas Yahoo qui ne vaut plus que 20,7 millards en bourse,

Apple et Yahoo c’est le mariage parfait.

Apple a besoin de tous les portails de Yahoo pour mousser la vente de ses produits.

C’est même là un bon moyen de compétitionner davantage avec Google.

En fait Apple devrait surtout acheter Yahoo avant que Google, Microsoft ou même HP le fasse.

Blackberry possède 35% du marché des systèemes d’exploitation des téléphones intelligents aux États-Unis

À ma grande surprise j’ai pris connaissance des résultats dévoilés sur le site EnGadget aujourd’hui concernant les système d’exploitation des téléphones intelligents aux États-Unis.

Les parts de la tarte se divisent ainsi:

35% Blackberry OS

28% iPhone OS

19% Windows Mobile

9% Android

4% Palm OS

3% Linux

2% Symbian OS.

Évidemment la guerre est lancée pour la 3e position.  Windows Mobile tient toujours avec 19% mais Android pourrait voir ses parts de marchés doubler d’ici la fin de l’année 2010 pendant que Microsoft subi une perte de terrain de 4% face à Android au premier trimestre 2010.

Si Microsoft ne se réveille pas, il pourrait perdre cette 3e position.

Microsoft a aussi perdu 4% face à Apple iPhone OS en 2e position.

Lors de la prochaine parution de cette tarte, le découpage pourrait beaucoup changer.