Ce que Steve Jobs ne nous a pas dit sur le iPad 2

Steve Jobs on le sait tous est bon pour hypnotisé un auditoire tellement que celle-ci est suspendue à ses lèvres.

Mais mercredi, lors du dévoilement du iPad 2 au Yerba Buena Center for the Arts à San Francisco, Steve Jobs a oublié de mentionné certains détails important sur le iPad 2.

Tout d’abord combien de mémoire vive dans le iPad 2?  Nada, rien sur le sujet de la part de Jobs.  Rien sur le site Internet de Apple dans les spécifications.

Le iPad 2 est équipé de deux lentilles de caméra. Steve Jobs ne nous a pas dit combien de mégapixels la caméra peut prendre comme photo.  Le site Internet de Apple, ne le mentionne pas non plus.

Le iPad 2 n’a obtenu aucun rehaussement dans sa résolution d’écran.

Le son issu du iPad 2?  Toujours mono.

De plus en plus je vois le iPad 2 comme un iPad 1.5.  À part les deux lentilles de caméra, la prise HDMI et le processeur plus rapide, est-ce que ça vaut la pein d’attendre et d’acheter un iPad 2 ou simplement un iPad 1 réduit à 419$ ferait l’affaire ?

 

Publicités

Conférence de Steve Jobs sur l’Iphone 4, notre société de consommation a dépassé les bornes

Hier j’ai visualisé sur YouTube la conférence de Steve Jobs qui présentait le nouveau iPhone 4.

Franchement, j’ai réalisé que la société de consommation dans laquelle nous vivons a dépassé les bornes.

C’était triste de voir qu’à chaque nouvelle fonctionnalité du iPhone 4 annoncée par Jobs, les gens applaudissaient.

Hey ho! Il n’annonçait pas tel ou tel remede contre le cander.  Il annonçait une nouvelle fonctionalité sur un téléphone cellulaire.

À la vue de ce vidéo et de constater les réactions de la foule à l’annonce de nouveauté sur un produit de consommation, j’ai été très inquiet.

Où en sommes-nous rendus comme société au point de vue priorité ?

Le mauvais pari de Steve Jobs

Steve Jobs, président d’Apple est catégorie, selon lui les utilisateurs paieront pour accéder à du contenu en ligne sur des sites de leurs quotidiens ou magazines favoris.

Sincèrement j’en doute.

Imaginez si demain matin CNN, Cyberpresse, USA Today ou Canoe devenaient des sites payants.

La gratuité n’est-elle pas la base du succès de l’Internet et de ses nombreux portails de nouvelles?

Steve Jobs fait ici un très mauvais pari. Un aussi mauvais pari que lorsque Bill Gates ne croyait pas à la lancée de l’Internet à l’époque où Netscape dominait le monde des fûreteurs.  On dirait que depuis ce jour Microsoft est en mode rattrapage.

Imaginez si Steve Jobs devait lui aussi tomber en mode rattrapage.  Malgré ses nombreux succès, Jobs n’a pas toujours eu le flair.  Disons-le tout de suite, côté informatique, Jobs est assez nul en terme de prédictions.

Côté technologique il a la cote avec les iPod et le iPhone mais auparavant… Il ne faudrait jamais oublier que sa société a été sauvés des eaux houleuses justement par Microsoft car l’entreprise avait fait de très mauvais paris.

Alors de grâce monsieur Jobs pariez côté technologique mais ne risquez pas trop du côté informatique.  Apple n’est plus une société informatique mais maintenant une société technologique.  La gamme d’ordinateurs de bureaux et portables Mac demeurent encore aujourd’hui une gamme de produit très marginaux tout comme l’utilisation de son fûreteur Safari.

Donc Steve Jobs est bien mal placé pour parler du comportement des consommateurs face à Internet.

Steve Jobs est apparu en public et n’avait pas l’air vraiment en forme

Aujourd’hui pour la première fois depuis octobre 2008, Steve Jobs est apparu en public souriant mais très maigre.

Cet homme là ne m’a pas convaincu qu’il était en santé.

Que serait Apple sans Steve Jobs, 54 ans?

Si j’étais actionnaire de Apple, avoir vu Steve Jobs,  après-midi à la télé, j’aurais vendu mes actions subito presto.

Sur scène aujourd’hui, Jobs a avoué avoir subit une transplantation du foie il y a cinq mois.

Bon lâchons le côté humain et allons du côté techno.

Jobs a aussi  montrer de nouveaux produits, notamment une version de son baladeur iPod Nano équipée d’une caméra.

Apple a aussi annoncé des baisses de prix sur ses baladeurs et finalement l’entreprise lance une nouvelle version du logiciel iTunes, qui proposera des sonneries téléchargeables.  Très intéressant !

Après avoir enregistré un léger gain en début de journée, l’action d’Apple perdait 1,3 % en après-midi.

Unies Adobe, Apple, Google, Computer Associates et Oracle pourrait terroriser Microsoft. Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

Oui, unies sous une même corporation, Adobe, Apple, Computer Associates, Google et Oracle pourrait terroriser Microsoft.  Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

En effet, imaginez une seule corporation du nom fictif UTech Force, détenant les produits suivants: Flash, le logiciel Dreamweaver, le logiciel d’édition graphique Photoshop, le téléphone cellulaire iPhone, le magasin en ligne iTunes, le logiciel antivirus de Computer Associates, le lecteur MP3 iPod, le SGBD Oracle, le SGBD gratuit MySQL, Open Office, le moteur de recherche Google, les navigateurs Safari et Google Chrome, les ordinateurs Mac, les produits Mainframe de Computer Associates,  le  système d’exploitation mobile Android, le système d’exploitation pour ordinateur Mac OS,

La compagnie Microsoft serait terrorisée face à un tel compétiteur.

Sauf que chers lecteurs vous pouvez oubliez ça tout de suite.  Un tel compétiteur ne verra pas le jour parce que les égos des Larry Elison (Oracle), Steve Jobs (Apple), Charles Wang (Computer Associates), Larry Page (Google), Sergei Brin (Google), Charles Geschke (Adobe) et John Warnock (Adobe),   sont trop gros.  Un tel compétiteur ne pourrait voir le jour avec autant de gros égos sous le même toi.

Microsoft peut donc croîte en paix et prospérer pendant que Bill Gates dort sur ses deux oreilles. Tous ses compétiteurs divisés peuvent lui prendre des parts de marchés mais jamais la faire vasciller.

Microsoft voudrait ouvrir des magasins à la Apple Store

C’est la rumeur qu’on entend ces jours-ci et elle s’est amplifiée alors que Microsoft a embauché un ancien directeur de Wal-Mart.

Microsoft aurait l’intention d’ouvrir des magasins à la Apple Store.

C’est tout de même paradoxale que Microsoft une compagnie techno qui mise sur Internet pour croître veule s’ouvrir des magasins, une présence physique sur la rue.

J’ai déjà visité un Apple Store, et Apple fabrique des iPod, des iPhone et ses ordinateurs.

Ce qui n’est pas le cas avec Microsoft.  Ils ont une division de périphériques (souris, caméra etc..) mais ils ne fabriquent pas d’ordinateur.

Comment Microsoft pourra montrer ses logiciels, ses systèmes d’exploitation si elle n’a pas d’ordinateurs dans ses magasins?

Qui choisira-t-elle comme fabricant d’ordinateur pour montrer ses logiciels en magasin?

Cela pourrait causer d’énorme friction.  Mais je pense que Microsoft peut régler le problème facileemnt en choisissant un ordinateur par fabricant.  Ainsi elle pourrait faire la démonstration de Vista sur un HP Touchsmart.  Vendre les mérites d’un autre logiciel bureautique sur un ordinateur portatif Toshiba.  Démontrer la puissance de son SQL sur un serveur Dell.  Faire connaître son logiciel Streets & Maps sur un portable de Acer.  Ainsi de suite.

Pour ses consoles de jeux, Microsoft les montre sur quels téléviseurs dans ses Microsoft Store?  Sony, Sharp, LG ?  Encore là ça pourrait créer des frictions parmi les fabricants.

Reste qu’un Microsoft Store serait assez bien garni quand on connaît toute la gamme de produits qu’offre Microsoft.
Xbox 360, touts ses outils de développement .NET, ses logiciels bureautiques, ses logiciels divers tels que Microsoft Streets & Maps, ses lecteurs MP3 Zune, ses périphériques (souris, caméras, claviers etc…),  ses systèmes d’exploitation et même ses logiciels tournant sur plateforme Apple.

Bien sûr ce serait plaisant de voir, dison à un exemplaire de un par magasin, une démonstration du Microsoft Surface.

Oui je crois que Microsoft pourrait redorer son image avec l’ouverture de pareils magasins dans différentes villes de par le monde.  J’imagine déjà un Microsoft Store ayant pignon sur rue à Montréal, rue Sainte-Catherine.  Malheureusement je crains que Montréal soit trop petite pour l’empire Microsoft.  Logiquement on devrait voir des Microsoft Store dans de plus grandes villes tels que New York, Dallas, Chicago, Los Angeles, San Jose, Toronto, Paris, Berlin, Londres, Pékin, Hong Kong, Tokyo, Moscou, Sydney, Dubai, Séoul et Seattle (pas le choix c’est tout près du siege social de Microsoft à Redmond).

Avec ses Microsoft Store, la compagnie se  rapprocherait grandement de sa clientèle.  C’est un bon outil marketing, l’occasion rêver de redorer son image.

Microsoft possède beaucoup plus de produits que Apple et si elle se sert bien de ses magasins, il pourrait y avoir des lancements de produits en magasin à raison de un par semaine mais ce serait plus logique que ça soit un par deux mois pour ne pas qu’un lancement de produit devienne un fait divers.

C’est paradoxal comme situation mais je pense que Microsoft peut très bien réussir l’implantation de Microsoft Store.

Certaines mauvaises langues diront que Microsoft s’était plantée en 2001 avec l’ouverture de magasins Microsoft.  Je peux vous dire une chose.  Le nouveau dirigeant de Microsoft est Steve Ballmer.  Ce n’est pas Steve Jobs sauf que Apple a maintenant ouvert ses magasins à succès et l’autre Steve a observé.

Steve Ballmer n’est pas Steve Jobs en terme de créativité technologique mais je dirais qu’au point de vue administratif il lui est largement supérieur.