Windows 8 est le coupable de la baisse des ventes de PC et de portables au détriment des tablettes.

Cette semaine on apprenait encore que les ventes de PC et de portables sont en baisse dans le monde par rapport aux tablettes.

À peu près tout le monde croit que la chute de ces ventes est dû à l’adoption du consommateur du format tablette au lieu du format desktop ou portable d’un ordinateur.

ERREUR!

Le coupable, le grand coupable c’est Windows 8. La preuve en est que les tablettes roulant sous Windows 8 RT et Windows 8 se vendent très peu par rapport aux ordinateurs portables et au PC. Pourtant Windiws 8 RT affiche le même interface que le Windows 8 roulant sur PC et portable.

Microsoft s’entête avec son interface Metro (les petits carrés quand vous ouvrez Windows 8). Ils disent avoir consacré des millions en recherche et développement pour aboutir à cet interface.

Or, il s’avère que personnellement je ne l’aime pas et pire… tous les gens sans exception, faux une seule personne, à qui j’ai parlé de Windows 8 et qui l’ont vu rouler disent ne pas l’aimer. Plusieurs dont moi, retardons l’achat d’un ordinateur portable à cause de Windows 8.

Il y a plusieurs ordinateurs portables qui offrent des fonctionalités intéssantes avec l’écran tactile… mais ça ne se vent pas. Windows 8 est le coupable.

Comme quoi Windows 8 est le coupable, partout où le Chromebook a été mis en vente (portable roulant avec le système d’exploitation Chrome de Google), les ventes vont bien.

Alors le coupable ce n’est pas le format de la machine mais le système d’exploitation, en l’occurence Windows 8.

La pression s’accentuera de plus en plus sur Microsoft afin qu’elle modifie son Windows 8. Cette pression viendra des fabricants d’ordinateurs comme Dell, HP, Acer, Sony et Lenovo.

C’est une pression assez intéressante mais Microsoft, avec en tête son président, Steve Ballmer, s’entêtera-t-elle à croire que Windows 8 et son inteface Metro est ce que nous avons tous de besoin.

Il y a quelques années Microsoft s’entêtait et était en position de le faire car elle avait un monopole sur l’industrie des systèmes d’exploitation. Bon bien sûr il y avait l’alternative Linux avec par exemple Ubuntu mais qui s’achetait un portable ou un PC avec Ubuntu à part quelques geeks?

Cette fois-ci avec Windows 8, Microsoft n’a plus la même dominance sur le marché. Il y a Google avec son Chromebook.

Pour ma part je sais que Windows 8 est un système d’exploitation solide, ce que je lui reproche c’est son inteface. Je l’aimais moi le bouton « Start » que Microsoft a fait disparaître dans Windows 8.

Une version SP 1 de Windows 8 serait disponible en juin qui vient. Est-ce que Microsoft offrira la possibilité de désactivé l’interface Metro sur une base volontaire et réapparaître le bouton « Start »? Si elle le fait moi je suis acheteur.

Mais Steve Ballmer a la tête dure mais je crois de plus en plus qu’il met son poste en jeu s’il continue de s’obstiner avec l’interface Metro de Windows 8.

Une autre preuve que l’interface Metro c’est de la merde… Microsoft a mis ce même interface sur les Windows Phone qu’elle vend sur le marché en compétition avec le iPhone d’apple et les téléphones Blackberry ou ceux qui roulent sous Android de Google.

Résultat, les Windows Phone ne se vendent pas bien.

C’est clair que l’interface Metro c’est de la merde, de la grosse merde.

Réveillez Microsot quelqu’un et faites descendre de leur tour d’ivoir vos dirigeants, ces cons qui croient que ce qu’ils offrent comme produit est obligatoirement ce que le consommateur doit acheter et ce dont il a besoin.

Ici CNN Money ne mette pas le blâme sur Windows 8 mais leur argumentation est bien poche. Les tablettes c’est génial mais ça ne remplace pas un portable pour les travaux scolaires et les besoins actuels d’entreprise qui utilisent PC et portable.

Ici, IDC blâme avec raison Windows 8 pour le ralentissement des ventes de PC et de portable.

Allez on veut un Windows 8 amélioré qui fonctionnera comme le bon Windows 7.

Publicités

Je largue Google comme moteur de recherche. Bing !

La recherche instantané, je n’aime pas et je n’arrive pas à m’y habitué.

Réticent au changemen suis-je?  Non réticent à l’illogisme.

J’aime avoir le contrôle des résultats de ma recherche.  Ça m’énerve quand je tape dans l’espace réservé à cet effet et que Google en temps réel modifie les résultats.

Je n’aime pas.

J’ai attendu pendant des mois que Google m’offre une option pour désactivé le tout.

Hé bien non, ça ne vient pas.

De plus Google a annoncé cette semaine que durant les prochains mois, elle modifiera considérablement l’interface de ses résultats en y proposant davantage de résultats sémantiques.  L’horreur.

Alors en cette belle journée ensoleillée, je largue Google comme moteur de recherche et je me tourne vers Bing.

Bing n’est pas si génial mais au moins ils n’offrent pas la recherche instantanée. Pour moi, en termes de moteur de recherche, Google n’a plus le profil de l’emploi.

Tous mes fûreteurs Internet seront configuré pour offrir Bing comme moteur de recherches par défaut.

Peut-être qu’enfin Microsoft verra son moteur de recherche s’accroître si nous sommes quelques centaines de milliers à faire la même chose.

Jerry Yang quitte Yahoo

Le co-fondateur de Yahoo !, Jerry Yang démission de toutes les fonctions qu’il occupait au sein de Yahoo et de ses filiales.

Est-ce que ça changera quelque chose?

J’en doute, Yahoo ! n’est plus aussi tendance qu’elle a déjà été.

Pourtant il serait simple de réunir des ingénieurs et de lancer un moteur de recherche nouveau genre afin de compétitionner Google.

Facebook est trop fort pour Google+

Je me rappelle du petit buzz sur Google+, c’était à la fin de l’été.

Bon nombre de personnes dans mes connaissances voulaient le lien pour être invité sur le nouveau réseau social de Google, baptisé Google+.

Bien un article vient confirmer cette semaine la domination de Facebook sur Google+.

Article sur le Canal Argent.

Ainsi de juillet 2011 à novembre 2011, la part du trafic Internet de Google+ en tant que source a reculé de 82%.

Ne soyez pas surpris si vous entendez de Google en 2012 qu’ils mettent la hache dans Google+.

Pas étonnant.  On ouvre pas un nouveau réseau social en offrant presque rien par rapport à son rival.

Imaginez si vous décidez de vouloir battre Wal-Mart en ouvran un magasin avec trois rayons donc la moitié des tablettes sont vides.

C’est exactement ce que a été Google+.

Un bonne fin été début de l’automne, on envoit le tout aux oubliettes.

C’est ça la cruauté des internautes face à des sites qui n’en valent pas la peine.

Bien sûr on ne pourra pas blâmer Google de ne pas avoir essayé et il faut saluer cela.

Maintenant, et si Facebook se lançait dans un moteur de recherche ?

Facebook vaut beaucoup plus que 100 milliards

Hier  plusieurs journalistes via leurs articles se demandaient si Facebook valait réellement 100 milliards ?

La société a annoncé qu’elle entrera en bourse au courant de l’année 2012, certains avancent que la démarche lui rapporterait 10 milliards.

Facebook c’est le second site mondial en terme d’achalandage sur Internet, non loin de Google.com.

Google vaut 194 milliards en bourse au moment d’écrire ces lignes.  Ce qui a mon avis évalue Facebook queqlue part entre 125 et 160 milliards.

Donc oui, Facebook vaut beaucoup plus que 100 milliards.

Comme ses cercles, on tourne rapidement en rond sur Google +

Ne vous attendez pas à rien d’extraordinaire avec Google + en fait c’est ordinaire… très ordinaire.

À part de classer vos contacts dans des cercles… rien de bien excitant là.

Google + n’est pas Facebook et on y est pas addict à cause de Zynga Poker, Farmville, Scramble, Tradefields ou bien Dynastie Hockey.

En bon québécois, Google + est ennuyant… c’est de la marde !

Bref ne perdez pas de temps là.

Oui y a du monde qui en parle mais de grâce ne dites pas que tout le monde en parle, ils n’ont que 12 millions d’utilisateurs.

Combien d’inscrits y retournent à quelle fréquence ?

Y a sincèrement rien à faire là, c’est un buzz que si ça ne devient pas plus addict d’ici les fêtes, on entendera plus parlé de Google + comme la dernière merveille en matière de réseau social.

Si Facebook n’existait pas, oui Google + serait commode.  Mais y a Facebook et Google + n’est tellement pas Facebook.

C’est un peu le Ping de Apple.  Ils ont obtenu 1 millions d’utilisateurs en 48 heures en septembre 2010.  Qui l’utilisent maintenant, sur une base régulière 10 mois plus tard ?  Peu de gens.

Google + est un échec à moins qu’on y développe rapidement des applications pour rendre addict les nouveaux utilisateurs.

Mais sinon, les gens vont se tanner rapidement sur Google + sous sa forme actuelle.