Selon Cisco, le trafic Internet serait multiplié par 4 d’ici 4 ans.

Dans un article de la section Techno de La Presse, on apprenait en mai dernier que le groupe Cisco prévoyait que le trafic Internet serait multiplié par 4 d’ici 4 ans.

Cisco prévoit même qu’en 2016, plus de la moitié du trafic Internet mondial passera par une connection sans fil.

Publicités

Facebook vaut beaucoup plus que 100 milliards

Hier  plusieurs journalistes via leurs articles se demandaient si Facebook valait réellement 100 milliards ?

La société a annoncé qu’elle entrera en bourse au courant de l’année 2012, certains avancent que la démarche lui rapporterait 10 milliards.

Facebook c’est le second site mondial en terme d’achalandage sur Internet, non loin de Google.com.

Google vaut 194 milliards en bourse au moment d’écrire ces lignes.  Ce qui a mon avis évalue Facebook queqlue part entre 125 et 160 milliards.

Donc oui, Facebook vaut beaucoup plus que 100 milliards.

Opposez-vous à la création de nom de domaine accentués

Imaginez que votre nom d’entreprise est Rénovation Jérôme Côté et que votre site Internet est renojeromecote.ca.

Avec l’idée loufoque de l’ACEI, l’autorité canadienne pour les enregistrements Internet, de créer des adresses de sites (URL) accentués il faudrait que notre cher entrepreneur achète toute les possibilités de son nom de domaine avec les accents.

Vous imaginez que la facture sera salée annuellement.

Il faut s’opposer à cette idée de créer des noms de domaine accentués et je vous invite à donner votre opinion sur le site de l’ACEI. à l’adresse suivante http://www.consultationidn.ca/community/fr/

Je crois que dans le contexte économique mondial actuel, que les propriétaires d’entreprises (PME) n’ont pas à s’ajouter un fardeau supplémentaire soit celui de débourser plusieurs centaines de dollars pour enregistrer toutes les variantes de leur nom de domaine actuel avec des accents.

Imaginez pour une gigantesque compagnie comme Procter & Gamble les coûts faramineux que cela représenterait et la facture qu’elle devrait refiler aux consommateurs, donc augmentation de leurs produits et de l’inflation au Canada.

RIDICULE !  Réveillez les gens de l’ACEI en contestant haut et fort cette proposition.

Montée du NPD, chute des Libéraux et Harper a presque sa majorité

J’aime bien suivre la présente campagne électorale sur le net.

Différents sites Internet mesure l’électorat et y vont de leurs prédictions.

Tout d’abord le plus ancien et aussi le plus connu, http://electionprediction.org  Que ce soit au fédéral ou au provincial, ce site prédit le nombre de sièges par province.

À deux jours de l’élections ils donnent 129 sièces aux conservateurs, 56 aux libéraux, 41 aux néos-démocrates, 31 aux bloquistes et 1 indépendant, André Arthur.

Le site http://www.threehundredeight.blogspot.com/ qui est en fait un blogue, lui a moins d’histoire mais il suit la présente campagne électorale fédérale, d’où son nom, 308, soit le nombre de sièges disponibles au parlement fédéral.  Le site prédit 144 sièges aux conservateurs, 65 aux libéraux, 59 aux néo-démocrates, 40 aux bloquistes avec un indépendant, le même, André Arthur.

On pourrait croire selon les deux sites que Stephen Harper ne gagnerait pas sa majorité qu’il souhaite tant.

Mais attention.  Quand on regarde l’image suivante. du site http://www.threehundredeight.blogspot.com/ on s’aperçoit que le NPD enlève beaucoupe de votes aux Parti Libéral du Canada.  Ce qui fait que dans les comtés où l’avance des Libéraux est à moins de 5% de celle du Parti Conservateur, à cause de la montée du NPD, le jour du scrutin ces comtés pourraient basculer aux conservateurs.  J’ai ai évalué 10 comme ça.

À +10 sièges que les 144 prédis, ça donne 154 sièges au Parti Conservateur, soit à un siège de la majorité, compte tenu que André Arthur est tres apprécié des Conservateurs et qu’ils n’ont pas présenté de candidat dans son comté, ce dernier pourrait passer dans l’équipe Harper et nous ainsi Stephen Harper gagne son pari.

Quoi qu’il en soit, lundi soir, ça sera la première élection fédérale du web 2.0.  Sur Twitter et Facebook, les partisans et opposants s’en donneront à coeur joie.

Bell Mi-Fi, résultats moyens

J’ai eu la chance durant le dernier mois de tester le Bell Mi-Fi de Magog, Québec jusqu’à London Ontario.

Tantôt en condo, tantôt en maison, tantôt en mouvement, le Mi-Fi est capricieux.

Tout d’abord il faut l’installer près d’une fenêtre que vous soyez en mouvement ou immobile.

Immobile et parfois sans raisons apparente, le Mi-Fi se met à clignoter rouge et on perd l’accès Internet.  Le moyen le plus rapide que j’ai trouvé, et là on parle de  4 à 5 minutes est de retirer la pile du Mi-Fi, de débrancher le courant et il fait alors une forme de reset.

Le Mi-Fi est pratique mais aucunement fiable car il perd souvent sa connexion pour aucune raison apparente.

Tout de même c’est mieux que de ne pas avoir de connexion Internet dutout.  Malheureusement j’aurais aimé un produit qui nous donne l’assurance d’une connexion Internet où que l’on soit dans le corridor Québec – Windsor.

Vais-je acheter le Mi-Fi ?

La réponse est non et catégorique.

À vos .CO tout le monde

Le nom de domaine .CO est en vente depuis quelques temps chez les régistraires tels que GoDaddy.com.

Les régistraires anticipent que ce nom sera tellement populaire qu’il fera diminuer la valeur des .COM.

À vos .CO tout le monde et je conseille à toutes les PME qui n’ont pas encore enregistré leur .CO de le faire.

Il semble de plus en plus que la moyenne entreprise de demain devra embaucher une personne à temps plein pour s’occuper de tout le relationnel du côté marketing Internet.

Le mauvais pari de Steve Jobs

Steve Jobs, président d’Apple est catégorie, selon lui les utilisateurs paieront pour accéder à du contenu en ligne sur des sites de leurs quotidiens ou magazines favoris.

Sincèrement j’en doute.

Imaginez si demain matin CNN, Cyberpresse, USA Today ou Canoe devenaient des sites payants.

La gratuité n’est-elle pas la base du succès de l’Internet et de ses nombreux portails de nouvelles?

Steve Jobs fait ici un très mauvais pari. Un aussi mauvais pari que lorsque Bill Gates ne croyait pas à la lancée de l’Internet à l’époque où Netscape dominait le monde des fûreteurs.  On dirait que depuis ce jour Microsoft est en mode rattrapage.

Imaginez si Steve Jobs devait lui aussi tomber en mode rattrapage.  Malgré ses nombreux succès, Jobs n’a pas toujours eu le flair.  Disons-le tout de suite, côté informatique, Jobs est assez nul en terme de prédictions.

Côté technologique il a la cote avec les iPod et le iPhone mais auparavant… Il ne faudrait jamais oublier que sa société a été sauvés des eaux houleuses justement par Microsoft car l’entreprise avait fait de très mauvais paris.

Alors de grâce monsieur Jobs pariez côté technologique mais ne risquez pas trop du côté informatique.  Apple n’est plus une société informatique mais maintenant une société technologique.  La gamme d’ordinateurs de bureaux et portables Mac demeurent encore aujourd’hui une gamme de produit très marginaux tout comme l’utilisation de son fûreteur Safari.

Donc Steve Jobs est bien mal placé pour parler du comportement des consommateurs face à Internet.