Unies Adobe, Apple, Google, Computer Associates et Oracle pourrait terroriser Microsoft. Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

Oui, unies sous une même corporation, Adobe, Apple, Computer Associates, Google et Oracle pourrait terroriser Microsoft.  Divisées, Microsoft continuera de croître et de régner longtemps.

En effet, imaginez une seule corporation du nom fictif UTech Force, détenant les produits suivants: Flash, le logiciel Dreamweaver, le logiciel d’édition graphique Photoshop, le téléphone cellulaire iPhone, le magasin en ligne iTunes, le logiciel antivirus de Computer Associates, le lecteur MP3 iPod, le SGBD Oracle, le SGBD gratuit MySQL, Open Office, le moteur de recherche Google, les navigateurs Safari et Google Chrome, les ordinateurs Mac, les produits Mainframe de Computer Associates,  le  système d’exploitation mobile Android, le système d’exploitation pour ordinateur Mac OS,

La compagnie Microsoft serait terrorisée face à un tel compétiteur.

Sauf que chers lecteurs vous pouvez oubliez ça tout de suite.  Un tel compétiteur ne verra pas le jour parce que les égos des Larry Elison (Oracle), Steve Jobs (Apple), Charles Wang (Computer Associates), Larry Page (Google), Sergei Brin (Google), Charles Geschke (Adobe) et John Warnock (Adobe),   sont trop gros.  Un tel compétiteur ne pourrait voir le jour avec autant de gros égos sous le même toi.

Microsoft peut donc croîte en paix et prospérer pendant que Bill Gates dort sur ses deux oreilles. Tous ses compétiteurs divisés peuvent lui prendre des parts de marchés mais jamais la faire vasciller.

Publicités

Avec raison le PDG de Google quitte le conseil d’administration de Apple

Il devrait y avoir des lois qui interdisent aux patrons de grandes sociétés de siéger au conseil d’administration de sociétés dont la leur n’est pas actionnaire.

Ainsi depuis quelques années Google développe et continue de le faire, un système d’exploitation (Google Android), un fûreteur Internet (Google Chrome) pendant que son président-directeur-général siègait au conseil d’administration de Apple qui développe aussi un fûreteur Internet (Safari), un système d’exploitation (Mac OS).

Des entreprises, des chefs d’entreprises et des consommateurs sont lésés par de tels administrateurs assoifés de pouvoir.   Il faut que les instances judiciaires réglement davantage les conseils d’administration.

Pour moi de voir Eric Schmidt siéger au conseil d’administration de Apple, c’est aussi débile que si je voyais le président de Motorola siéger au sein du conseil d’administration de AMD ou encore que le président de Exxon-Mobil (pétrole) siège au conseil d’administration de General Motors qui développe la voiture électrique Volt.

C’est scandaleux !  Des lois plus coriaces pour légiférer les conseils d’administration doivent être mis en place illico.